La vielle
Description de l'instrument

  > Aire de pratique
> Histoire
  La vielle
 

 

     
 
Dans l'esprit de beaucoup de gens, la vielle est à associée à l'image de marque du Berry ou de l'Auvergne. La tradition de vielle est un des aspects méconnus de la musique populaire bretonne.

La vielle à roue possède une longue histoire européenne de près de 2000 ans. Quand est-elle arrivée en Bretagne? Les premiers témoignages fiables remontent à la fin de l'Ancien Régime.

Au XIX
ème siècle, elle gagne les campagnes, pratiquée surtout dans la moitié nord de la Bretagne.


   
  Description de l'instrument
C'est un instrument à cordes frottées qui se compose d'une caisse de résonance, sur laquelle est fixé longitudinalement un boîtier avec un clavier possédant deux rangées de touches formant deux octaves chromatiques.

Une roue joue le rôle de l'archet et frotte les six cordes : les deux chanterelles, qui font la mélodie, et les bourdons qui les accompagnent en un son continu.

Comme la cornemuse, la vielle à roue est un instrument à bourdon.


 
  Fonctionnement de l'instrument
Pour jouer, on actionne la roue à l'aide d'une manivelle, ce qui a pour effet de mettre les cordes en vibration.

C'est la main gauche qui joue la mélodie sur le clavier.

Lorsqu'on appuie sur les touches, des sautereaux viennent appuyer sur les chanterelles, formant ainsi les notes.

 
  Coup de poignet
Une des originalités de l'instrument est de pouvoir apporter l'élément rythmique, grâce à un petit chevalet mobile, le chien, posé en déséquilibre sur la table de résonance, qui grésille quand on tourne la manivelle par à-coups réguliers. C'est ce qu'on appelle le coup de poignet.

Cette technique consiste, sans arrêter le mouvement de rotation, à donner un certain nombre d'impulsions, de coups par tour de roue : coup de un, de deux, de trois, de quatre, et même de six, réguliers ou irréguliers.

La technique main gauche est celle d'un clavier normal avec des doigtés n'utilisant pas le pouce.

La vielle peut donc faire entendre simultanément et indépendamment une ligne mélodique, une pédale de basse et une percussion vibrante.